Baisse de la libido après 50 ans : les solutions

Saint Valentin – Les solutions contre la baisse de la libido après 50 ans

Si beaucoup d’hommes et de femmes connaissent une baisse de la libido après 50 ans, il ne s’agit pas d’une fatalité. Les cycles sont différents pour les hommes et les femmes, mais il existe des solutions pour éviter cette baisse de libido. Surtout pour les couples qui cohabitent depuis de nombreuses années.

À l’heure de la Saint Valentin, Happy Quinquas et Seniors vous livre quelques solutions.

Baisse de la libido après 50 ans – Changer ses pratiques pour éviter de se lasser

Même s’il est indéniable que des transformations se produisent chez l’homme et la femme après 50 ans, il est possible de stimuler le désir sexuel sans changer de partenaire. Pour la femme, cette période coïncide avec la ménopause. L’homme, quant à lui, craint souvent de perdre sa virilité avec l’âge, ce qui constitue justement un facteur de baisse de libido.

Changer ses habitudes

Accepter le changement physiologique signifie aussi accepter de changer ses pratiques. Cette solution est surtout nécessaire pour les couples qui vivent ensemble depuis leur jeunesse. Ils ont l’impression d’avoir tout exploré chez leur partenaire et peuvent considérer leur vie sexuelle comme routinière. S’ils sont conscients des changements qui s’opèrent en eux, le changement des habitudes n’est pas forcément facile à mettre en place.

Il est reconnu que des techniques érotiques appropriées aident à maintenir la libido. L’homme, par exemple, a besoin de plus de temps pour être stimulé après 50 ans. Des stimulations physiques et des caresses sont parfois nécessaires pour réveiller des désirs plus spontanés avant 50 ans.

De son côté, la femme ne sera pas forcément affectée par son âge. Elle aura davantage besoin que l’homme lui manifeste son désir et lui rappelle sa féminité. Elle peut -par des gestes et par la parole, exprimer à quel point elle est toujours attrayante.

Faites preuve d’imagination

Si, pour certains couples, il suffit de changer de côté de lit pour créer une impression de changement, on peut se sentir stimulé par une sortie ou une escapade romantique à l’étranger. Il est important de créer l’atmosphère propice. Si certains couples profitent de ce moment d’intimité renouvelé pour essayer de nouveaux jeux sexuels, d’autres retrouvent le désir sans avoir besoin de trop de fantaisie.

Il est à noter que chez la femme, la situation est plus complexe et que ses réactions sont plus variées selon la perception qu’elle a d’elle-même.

Baisse de la libido après 50 ans – Le regard des autres peut affecter votre confiance !

Les changements physiologiques provoqués avec l’âge ne représentent qu’un facteur dans la baisse de libido. Les facteurs sociaux influencent aussi dans une large proportion la libido des hommes et des femmes après 50 ans. À cet âge de baisse hormonale, la femme est affectée par le regard de la société sur elle. Son histoire personnelle joue un rôle important sur la vision qu’elle a d’elle-même, tout comme le regard de son conjoint.

La question sexuelle : parlez-en

Encore une fois, la femme qui vit en couple depuis longtemps risque plus facilement de vivre la baisse de libido ou celle de son compagnon. En effet, les hommes et les femmes de plus de 50 ans qui viennent de se rencontrer n’éprouvent aucune difficulté à ressentir du désir. Chez le couple de longue date, tout dépendra du regard de l’autre. Une femme peut oublier la question sexuelle s’il n’en est plus question dans le couple.

Quant à lui, l’homme entre dans une période charnière de sa vie. La société lui demande de maintenir sa performance à un niveau élevé. Au travail, les jeunes hommes de la nouvelle génération l’obligent à maintenir un rythme rapide. Il ressent aussi cette pression de la performance sur le plan sexuel.

Eviter la routine

L’homme se définit en tant qu’homme en grande partie par sa capacité sexuelle. Pour se prouver qu’il est toujours en mesure de démontrer sa virilité, il fait l’amour même lorsqu’il n’en ressent pas le besoin. Cette pratique répétitive conduit à la panne de désir. La cause est donc sans véritable relation avec l’âge, même si l’homme aura tendance à attribuer cette baisse de libido à une première manifestation de la vieillesse, malgré les solutions qui s’offrent à lui.

La psychologie joue donc un grand rôle dans la baisse de libido après 50 ans. Les changements provoqués par l’âge ne devraient pas causer de diminution ou d’absence de vie sexuelle.

Baisse de la libido après 50 ans – Apprenez à vous relaxer

Les hommes comme les femmes doivent composer avec le stress que la société moderne impose. La femme qui a atteint un certain statut au travail cumule beaucoup de responsabilités et les soucis liés au travail la suivent à la maison. Elle n’éprouvera aucun désir si elle est trop exigeante avec elle-même.

De la même manière, si elle partage les tâches à la maison avec son conjoint et si elle s’en impose moins, la femme saura se détendre et devenir plus disponible pour sa vie sexuelle. Tout dépend vraisemblablement de la capacité à accepter ses limites, ainsi que sa capacité à faire face au changement.

Le stress tue l’amour

Quant aux hommes, il est établi que le stress est souvent à l’origine des troubles érectiles. Les soucis et les problèmes d’argent doivent être oubliés, si l’homme de plus de 50 ans veut continuer de connaître une vie sexuelle épanouie. Les chefs d’entreprise ou les hommes politiques aux lourdes responsabilités ne sont pas les seules victimes du stress. Le père de famille qui passe beaucoup d’heures au travail et qui se préoccupe pour sa santé est aussi sujet à la baisse de libido.

Les hommes de plus de 50 ans victimes de stress peuvent également souffrir d’insomnie, ils pourraient alors profiter du fait qu’ils sont éveillés pour faire l’amour et arriver à se détendre, mais l’angoisse est souvent dévastatrice. Par ailleurs, les hommes victimes de stress dus à des échecs dans leur vie professionnelle vivent en même temps la crainte de l’échec dans leurs relations sexuelles. Cela devient un cercle vicieux : la baisse de libido devient un facteur de stress.

Votre vie de couple avant tout

Il existe plusieurs méthodes douces ainsi que des médicaments qui permettent d’atténuer le stress. La meilleure solution est encore de se recentrer sur sa vie de couple plutôt que sur sa vie professionnelle.

La fatigue : prenez du temps pour vous !

Malgré toute leur bonne volonté, l’homme et la femme de plus de 50 ans ont moins d’énergie et se fatiguent davantage à exécuter les mêmes tâches qu’auparavant. Ils peuvent en venir à oublier leur vie sexuelle et à ne plus lui accorder d’importance, puisqu’ils aspirent avant tout au repos. Il est alors essentiel de se recentrer sur sa vie de couple et de prendre du temps pour soi. Redécouvrir un partenaire est la meilleure façon de faire renaître le désir.

Il y a toujours moyen de planifier des vacances en commun et de partir en amoureux. Vous devrez cependant veiller à ne pas adopter un programme trop chargé, qui serait trop fatigant. Il vaut mieux opter pour un hôtel confortable dans un lieu romantique, propice aux promenades et à la contemplation. Prendre son temps est devenu un luxe de plus en plus apprécié.

Ces moments en commun représentent aussi une belle occasion de prendre le temps de dialoguer. Il faut reconnaître la baisse de désir et l’effet inévitable de l’usure du temps. A ce stade de leur vie, l’homme et la femme ont besoin de temps avant d’avoir des relations sexuelles. C’est aussi l’étape où il est temps de faire passer le travail au second plan et de rendre sa vie plus agréable.

Les médicaments : attention aux interactions !

Avec l’âge, l’anxiété et le stress deviennent dans certains cas si aigus qu’il ne reste qu’une solution : recourir aux antidépresseurs. Le problème est que ces médicaments affectent la libido, surtout lorsqu’ils sont en interaction. Ils font souvent disparaître le plaisir chez l’homme, alors que pour la femme, ils ont pour effet de nuire à la lubrification. Les deux problèmes peuvent aussi se manifester simultanément.

Parfois, il n’existe pas d’autre solution que d’attendre la fin du traitement médicamenteux, pour se concentrer à nouveau sur sa sexualité. Tout dépend des priorités de chacun. Les médicaments contre l’hypertension, le diabète ou l’anxiété, tout comme les médicaments traitant les ulcères gastriques, peuvent parfois provoquer une baisse de libido et des problèmes érectiles.

Une pilule bleue, oui mais sous surveillance médicale

Si les problèmes de libido persistent malgré un traitement psychologique et que les troubles érectiles continuent de se manifester, le recours aux médicaments peut représenter la solution. Mais il est important de demeurer prudent. Beaucoup de médicaments prescrits contre les troubles de l’érection comportent des contre-indications majeures.

Ils sont en général consommés à court terme, en attendant que le problème de libido soit réglé. Avant d’en arriver à la prise de ces médicaments, il faut s’assurer que la solution ne se trouve pas dans un changement de régime alimentaire.

Il est nécessaire de consulter votre médecin si ces médicaments sont en interaction avec des médicaments utilisés de manière ponctuelle.

Maintenant que vous savez quoi faire, il ne vous reste plus qu’à mettre ces conseils en pratique. Bonne Saint Valentin à tou(te)s !

♥ Vous pouvez aider un proche ou un ami à découvrir les solutions pour lutter contre la baisse de libido, SVP partagez cet article sur vos réseaux sociaux. Merci de soutenir Happy Quinquas et Seniors ♥

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page

GRATUIT

 

10 méthodes

pour perdre du

poids après 50 ans

Entrez votre email

et téléchargez votre guide  gratuit !

TOUT DE SUITE !

GRATUIT

10 Méthodes pour perdre

du poids après 50 ans

168 Partages
Partagez168
Tweetez
Partagez
Enregistrer