Lorsqu’il est bien planifié, le jeûne intermittent est parfait pour nettoyer le foie, purger l’organisme de ses toxines et maigrir durablement.

Jeûne intermittent – Detox idéale pour nettoyer le foie et rester mince

On songe souvent au jeûne intermittent lorsqu’il est question de purger son organisme après certains excès ou abus de nourriture trop riche. Le jeûne intermittent est pourtant excellent pour tout le monde, que l’on ait 50 ans ou qu’on soit un senior. Et non seulement pour celles et ceux aux prises avec des problèmes de malnutrition. Lorsqu’il est bien planifié, le jeûne intermittent est parfait pour nettoyer le foie, maigrir et rester mince durablement, et purger l’organisme de ses toxines.

Voici comment vous initier à cette pratique detox douce.

En quoi consiste le jeûne intermittent ?

Même si le terme semble un peu étrange, le principe du jeûne intermittent est très simple. Il s’agit d’un jeûne que l’on s’impose lors de certaines plages horaires pour nettoyer son organisme. Il est intermittent puisque ce n’est pas un jeûne que l’on s’impose sur une trop longue période afin d’éviter de s’affaiblir. La méthode est éprouvée et elle ne peut faire que du bien. En anglais, on l’appelle aussi le fasting.

Avec la vie active que connaissent la plupart des gens, il est difficile de jeûner pendant une très longue plage horaire. Moins soumis aux contraintes de la vie active, les quinquas et les seniors ont plus de facilité à s’imposer une nouvelle hygiène alimentaire, une nouvelle hygiène de vie. Car le jeûne intermittent est bien un mode de vie, et pas un régime amincissant. Le jeûne intermittent bien encadré permet de profiter de ses bienfaits sans mettre ses activités en sommeil. Il s’agit donc de jeûner un peu chaque jour en espaçant de 16 heures deux de ses repas quotidiens. Il est possible par exemple de prendre un repas à 20 heures et de prendre le suivant le lendemain à midi, ce qui ne devrait pas trop affecter vos activités.

Si la période de 16 heures vous semble trop dure à supporter, il est possible de la raccourcir à 12 heures. Il n’est pas possible de l’écourter davantage si l’on tient à maintenir les effets positifs du jeûne. La plupart des personnes qui pratiquent le jeûne intermittent choisissent de sauter le petit déjeuner. Il n’est pas nécessaire de se restreindre outre mesure sur les quantités des 2 repas quotidiens -l’essentiel étant de respecter une alimentation saine et é-qui-li-brée.

Commencer un jeûne intermittent

Avant de commencer le jeûne, il est important de choisir les plages horaires qui conviennent le mieux à votre style de vie. L’adaptation de votre organisme se fait progressivement. Vous devez donc commencer par pratiquer le jeûne une fois par semaine. À mesure que vous vous habituez au jeûne intermittent, vous pouvez passer à deux jours, puis à trois et quatre. Si vous vous y adaptez parfaitement, le jeûne intermittent pourrait devenir quotidien.

Il n’est pas toujours facile d’aménager des plages horaires pour le jeûne les jours de semaine. Si la chose s’avère trop compliquée, vous pouvez pratiquer le jeûne intermittent pendant les week-ends ou les vacances. Vous en ressentirez les bienfaits. Vous entendrez votre ventre gargouiller, mais ce ne sera pas par manque de nourriture : il sera simplement en train de procéder au nettoyage de votre organisme.

Plusieurs méthodes de jeûne intermittent

Il existe plusieurs méthodes de jeûne intermittent. À vous de choisir celle qui vous convient au mieux.

  • Jeûner 1 jour sur 2 : 24 heures sans manger, puis 1 journée normale avec une alimentation équilibrée.
  • Comme dans un régime 5:2, jeûner 2 jours par semaine
  • Jeûner 16 heures tous les jours : comme dans le jeûne intermittent
  • Le jeûne partiel : 1 journée où l’on ne consomme que 25% des apports caloriques recommandés, puis 1 journée où l’on s’alimente normalement.

Une alimentation équilibrée pour le jeûne intermittent

L’eau est la compagne idéale pour le jeûne intermittent. Il est important d’en boire régulièrement pour éviter la déshydratation susceptible d’altérer les effets bénéfiques du jeûne. Il faut par contre éviter le lait, les boissons sucrées et caloriques, et les jus de fruits. De manière générale, il est recommandé de manger des légumes tous les jours sans exception, tout au moins lors d’un repas. Vous êtes libre de composer vos menus à votre guise. Il n’est pas utile de compter ses calories. Encore une fois, l’essentiel est d’adopter une alimentation équilibrée.

Il est important aussi de ne pas se tourner vers les aliments trop gras à la fin de la période de jeûne. Votre estomac se remet à fonctionner progressivement et une alimentation trop riche équivaut à une agression.

Idéalement, si vous conservez une alimentation équilibrée, votre santé s’améliorera considérablement et les effets du jeûne seront bonifiés. Après le jeûne, veillez à conserver une alimentation équilibrée et à pratiquer une activité physique régulière.

Les effets du jeûne intermittent

Le jeûne intermittent a de nombreux effets positifs. Par exemple, la sensation de faim disparaît peu à peu pendant les périodes de jeûne. Vous perdrez aussi un peu de poids et vous vous sentirez plus en forme -si vos repas sont bien équilibrés lorsque le jeûne se termine. Rien de tel pour nettoyer le foie et le débarrasser des toxines en douceur.

Jeûne intermittent – Les précautions

Peu importe votre état de santé, vous devez absolument consulter votre médecin traitant avant de commencer un jeûne intermittent. L’encadrement par un professionnel de santé ou un spécialiste de la nutrition est indispensable.

Detox – Pour compléter votre information

Pour parfaire votre information sur le jeûne intermittent, nous vous invitons vivement à lire l’article de notre partenaire américain HVMN « Keto et le jeûne intermittent: Guide du débutant ». Veuillez cliquer sur le lien suivant en toute sécurité : C’EST PAR ICI.

Cet article étant rédigé en anglais, vous pouvez facilement le lire en français en activant la traduction automatique de votre navigateur Google Chrome : Cliquez ici pour voir la procédure en image, ou suivez les instructions ci-après.

Pour activer ou désactiver la traduction automatique de Google Chrome, procédez comme suit :
  1. Sur votre ordinateur, ouvrez Chrome
  2. En haut, tout à droite de votre navigateur, cliquez sur les 3 petits points, puis sur Paramètres
  3. En bas, cliquez sur Paramètres avancés
  4. Dans la section « Langues », choisissez Langue français (France)
  5. Puis cochez « Me proposer de traduire les pages qui sont écrites dans une langue que je ne connais pas ».

 

Et vous, vous pratiquez peut-être déjà le jeûne intermittent sans le savoir.

Vous avez apprécié cet article ? Merci de le Liker, Tweeter, Commenter et Partager sur vos réseaux sociaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page
3 Partages
Partagez3
Tweetez
Partagez
Enregistrer