Après 70 ans, les problèmes de santé des seniors s'accentuent. Voici les maladies les plus courantes rencontrées à cet âge.

Femmes de 70 ans – Quelles sont les maladies courantes ?

En avançant dans l’âge, nous nous approchons de la sagesse, mais sur le plan de la santé, les choses peuvent se compliquer. En effet, au fil des ans, le vieillissement accentue nos problèmes de santé. Nos gènes, l’environnement proche dans lequel nous vivons, notre situation économique, notre éducation, notre mode de vie -en particulier l’exercice, la nutrition, le tabagisme, l’alcool et les drogues. Tous ces facteurs affectent notre santé et la probabilité de développer des maladies plus ou moins graves après 70 ans.

Voici la liste des maladies des personnes âgées de 70 ans -et quelques suggestions sur la façon d’éviter ou de réduire leurs effets.

Hypertension artérielle

70 à 80% des personnes âgées de plus de 70 ans développent une hypertension artérielle. Parce qu’elle présente peu ou pas de symptômes, l’hypertension artérielle est appelée le «tueur silencieux». Non traitée, elle endommage les parois des artères et augmente le risque de problèmes vasculaires graves tels qu’une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral, ou une maladie artérielle périphérique.

Demandez à votre médecin de mesurer votre tension artérielle au moins tous les deux ans, voire une fois par an. Mais, il est important de savoir que ce qui constitue une «bonne tension artérielle» pour les personnes âgées de plus de 70 ans reste un peu controversé. Les recommandations européennes situe la norme à 140/90. Mais certaines études suggèrent qu’une tension artérielle dans les 120 peut augmenter le risque de problèmes rénaux, d’évanouissement et de chute. Donc, le message à retenir est le suivant : nous ne savons pas exactement quelle est la meilleure tension artérielle pour les seniors de 70 ans. Aussi, demandez à votre médecin de surveiller la vôtre pour contrôler l’évolution au fil du temps.

Les meilleures recommandations pour une tension artérielle stable : commencez par réduire votre consommation de sel, augmentez votre activité physique et adoptez une alimentation saine, en particulier par l’apport de fruits et légumes. Ensuite, si cela ne donne aucune amélioration, votre médecin pourrait probablement vous recommander un traitement médicamenteux contre l’hypertension. Généralement, ce traitement sera pris à vie.

Taux de cholestérol élevé

Vous ignorez peut-être que vous souffrez d’hypercholestérolémie ou d’hyperlipidémie (excès de graisses dans le sang) jusqu’à ce qu’un test sanguin le révèle. Car c’est presque complètement asymptomatique. Le plus souvent, l’hyperlipidémie a souvent une origine génétique. Mais les pizzas et autres aliments qui contiennent des niveaux élevés de graisses n’aident certainement pas et peuvent même aggraver les choses. S’il n’est pas traité, un taux de cholestérol élevé peut entraîner des crises cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux.

Un taux de cholestérol élevé (hyperlipidémie) peut être géré grâce à un régime alimentaire sain, de l’exercice et un traitement adapté. Soyez plus actif physiquement en faisant les activités qui vous procurent du plaisir : jouer au tennis, marcher, faire de l’aquagym ou nager. Faites de l’exercice au moins 30 minutes par jour. Transpirer un peu suggère que vous en fassiez suffisamment, au moins quatre fois par semaine. Préférez une alimentation saine, et mangez des aliments pauvres en matières graisses, notamment en graisses saturées. La bonne nouvelle est que certaines graisses, mono et polyinsaturées, présentes dans les avocats, le chocolat noir et les noix, sont bonnes pour votre santé. Mais supprimez la restauration rapide, la malbouffe et les viandes transformées. Ces changements vous aideront à maintenir un poids santé, ce qui est vraiment important pour votre cholestérol et votre santé en général.

Arthrite

Il existe plus d’une centaine de types d’arthrite. L’arthrite se développe avec l’âge et ne met pas votre vie en grand danger immédiat. Mais elle peut vous pourrir la vie, tant au niveau de la douleur ressentie qu’en termes de mobilité. L’usure du cartilage est la cause de l’arthrose, la forme la plus courante d’arthrite. Le cartilage à l’intérieur des articulations commence à se décomposer, provoquant ainsi des modifications de l’os qui s’aggravent avec le temps.  Lorsque le système immunitaire attaque les articulations des membres, la polyarthrite rhumatoïde s’installe au niveau de plusieurs articulations.

Si vous ressentez de la douleur, une enflure, de la raideur et une sensibilité dans vos articulations, la première chose à faire est d’en parler à votre médecin. Selon le type d’arthrite dont vous souffrez, vous pouvez avoir mal le matin ou tout au long de la journée. Paradoxalement, l’exercice est l’un des meilleurs traitements qui soient. De plus, les exercices de force musculaire aident car les muscles forts protègent les articulations. Il existe une variété de médicaments contre la douleur, à la fois sous forme de comprimés et de crèmes spécifiques qui soulagent les douleurs articulaires. Demandez à votre médecin quelle combinaison vous convient, elles ont toutes des effets indésirables. Si un clinicien suggère qu’il est temps de procéder à une chirurgie due à une douleur arthritique, il est judicieux d’obtenir au moins un second diagnostic. Les prothèses articulaires totales sont courantes et le nombre de ces chirurgies est en augmentation. Certains pensent que l’opération est pratiquée trop souvent de nos jours. Les arthroplasties ne doivent pas être effectuées trop tôt ni trop tard !

Cataracte

Au fil du temps, le crystallin de vos yeux peut devenir opaque et altérer votre vision. Parmi les troubles de la vision qui affectent les personnes âgées, y compris la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) et le glaucome, la cataracte est la forme la plus courante. Non seulement les cataractes sont disgracieuses, mais elles peuvent vous empêcher de vivre sereinement, surtout lorsqu’il s’agit d’avoir une bonne acuité visuelle dès la nuit tombée.

La bonne nouvelle est que les cataractes sont l’un des problèmes de vision les plus facilement opérables chez les personnes âgées. Cette chirurgie permet à beaucoup de septuagénaires de reprendre la conduite de nuit par exemple, voire même à lire sans lunettes. Les personnes qui ont subi une opération de la cataracte sont également moins susceptibles de chuter. Bien que tout le monde ne soit pas atteint de cataracte, la grande majorité des personnes âgées en ont. Ils sont plus fréquents chez les personnes qui s’exposent beaucoup au soleil, qui souffrent de diabète ou qui prennent des stéroïdes pour quelque raison que ce soit. Mais, à un moment donné de notre vie, la plupart d’entre nous devra éventuellement se faire enlever la cataracte. Un avantage non-négligeable : si vous avez porté des lunettes presque toute votre vie, votre vision de loin peut s’améliorer après avoir enlevé la cataracte.

Glycémie

Après 70 ans, les problèmes de santé des seniors s'accentuent. Voici les maladies les plus courantes rencontrées à cet âge.
Ni trop, ni trop peu.

L’augmentation du nombre de personnes âgées diagnostiquées de diabète pour la première fois à l’âge de 70 ans est un peu inquiétante. En effet, il n’est pas clairement établi si les facteurs de risque du diabète à 70 ans sont les mêmes que ceux diagnostiqués à un plus jeune âge. Les médecins constatent qu’un contrôle strict de la glycémie chez les personnes âgées conduit parfois à des taux de glucose sanguin excessivement bas. Ce qui est presque aussi dangereux que lorsque ces taux de glycémie sont trop élevés.

D’une part, il est important de stabiliser votre glycémie afin de réduire le risque d’effets négatifs sur votre vision, vos reins ou vos nerfs. Cela peut entraîner une neuropathie qui empêche de ressentir ses pieds ou qui provoquent des douleurs aux pieds. Associé à un diabète incontrôlé, cela peut même conduire à une amputation. Quant aux complications d’une glycémie trop basse, elles peuvent provoquer des évanouissements, la fracture d’un os ou des lésions cérébrales.

Pour réduire les risques de développer un diabète à l’âge de 70 ans, maintenez une alimentation saine et faites beaucoup d’activité physique, ce qui vous permet de maintenir votre poids santé. L’obésité, après tout, est associée au développement du diabète. Et, si vous êtes atteint de diabète à 70 ans, assurez-vous auprès de votre médecin que votre traitement est parfaitement adapté.

Perte auditive

La perte auditive augmente chez les personnes de 70 ans, et beaucoup sous-estiment à quel point cela peut nuire à la qualité de vie. Des études montrent que la déficience auditive elle-même est un facteur de risque de démence, de dépression et d’autres maladies. La jeune génération addicte aux écouteurs et casques risque de connaître un problème de perte auditive encore plus grave dans les années à venir.

La clé est de vraiment reconnaître l’importance de l’audition sur la qualité de vie. C’est un facteur majeur de l’isolement social.

La première chose à faire est de s’assurer de ne pas avoir de bouchon dans les oreilles. Votre médecin traitant peut le vérifier. Il faudra ensuite passer un test auditif chez un médecin ORL ou un professionnel de l’audition. Si des appareils d’aide auditive sont recommandés, sachez que la qualité de ces équipements s’améliore considérablement. Plus rien à voir avec les appareils auditifs de nos grands-mères. Il est recommandé de choisir l’aide auditive de la meilleure qualité que vous puissiez acheter. Gardez à l’esprit que vous devez vous faire tester et que des visites répétées peuvent être nécessaires pour les ajuster et vous assurer qu’ils fonctionnent correctement.

Les personnes qui n’ont pas les moyens d’acheter des appareils auditifs peuvent s’accommoder d’appareils d’écoute utiles et moins chers.

Ostéoporose

En vieillissant, nous perdons de la densité osseuse et l’ostéoporose, un affaiblissement des os, s’installe. Cela vous expose, en particulier les femmes, à des risques de fractures. Alors que la post-ménopause est l’un des plus grands facteurs de risque d’ostéoporose, la perte osseuse peut affecter n’importe qui. Alors que dans la vingtaine vous fabriquez régulièrement un nouvel os, à l’âge de vos 70 ans vous ne fabriquez pas de nouvel os du tout.

Pour éviter les fractures, bouger est la meilleure chose que vous puissiez faire. Pour que vos os en bénéficient, les exercices de résistance musculaire sont plus efficaces – donc faire du longe-côte ou de la natation ne suffit pas. En plus de l’exercice, donnez à vos os une quantité suffisante de calcium. Si vous ne consommez pas de produits laitiers, prenez des suppléments de calcium et de vitamine D, car la vitamine D est également importante pour la santé des os. Même si notre corps peut encore produire de la vitamine D à un âge avancé, il devient de plus en plus difficile de synthétiser la vitamine D grâce à l’exposition au soleil.

Attention : les médicaments à base de bisphosphonates, une classe de médicaments pour prévenir la perte osseuse, ne doivent pas être pris plus de cinq à sept ans. Après quoi, vous devez arrêter. Assurez-vous auprès de votre médecin de ne pas les prendre trop longtemps car ils peuvent causer des problèmes osseux.

Perte de mémoire

Beaucoup de seniors craignent d’être atteints de démence. Il est donc important de savoir que certains symptômes surviennent dans ce que nous appelons le «vieillissement naturel». Dans le vieillissement naturel, il faut plus de temps pour apprendre de nouvelles tâches, comme les compétences informatiques. Il faut également un peu plus de temps pour récupérer les informations dont vous vous souvenez éventuellement. Tout le monde a connu ce phénomène qui vous fait dire «je l’ai au bout de la langue». Vous connaissez cette personne, vous savez d’où vous la connaissez, mais vous ne vous souvenez plus de son nom. Ou vous entrez dans une pièce et vous ne vous souvenez pas ce que vous êtes venu faire.

Ces problèmes de mémoire normaux accompagnent le vieillissement de tout individu. Ils ne signifient pas nécessairement que vous êtes plus susceptible de souffrir de démence que quiconque. Cependant, la démence peut être à l’origine d’une perte de mémoire notamment lorsqu’elle commence à interférer avec votre quotidien. Vous ne vous souvenez pas d’avoir payé vos factures, vous oubliez des rendez-vous importants, ou vous vous perdez lorsque vous vous conduisez dans des endroits fréquentés de nombreuses fois.

Il existe de nombreuses applications qui promettent de booster la mémoire. Mais la meilleure recommandation est de rester physiquement, socialement et intellectuellement actif. Faites les choses que vous aimez faire. Lisez si vous aimez lire. Si vous aimez faire des mots croisés, faites des mots croisés. Il n’est pas certain qu’une chose soit meilleure qu’une autre. Être socialement impliqué, faire du bénévolat, sortir avec des amis vous aidera forcément. Le sommeil est important pour la cognition, donc être actif mentalement et physiquement pendant la journée vous procurera de la fatigue.

Insomnie

En vieillissant, malgré le temps que vous passez au lit, la quantité d’heures pendant lesquelles vous êtes endormi et restez endormi, diminue. Le taux d’efficience du sommeil, c’est-à-dire le pourcentage de temps passé au lit et à dormir, diminue avec l’âge. C’est une situation normale du vieillissement. Mais à 70 ans, les changements dans votre sommeil normal ne sont pas vraiment un problème, sauf si vous êtes fatigué pendant la journée. C’est un signe qui doit vous inciter à consulter un spécialiste du sommeil.

Quoi qu’il en soit, évitez les somnifères en vente libre. À l’exception de la mélatonine, tous contiennent un produit chimique qui agit directement contre le principal produit chimique du cerveau pour la mémoire.

 Si vous avez du mal à dormir, il est conseillé de se coucher à heures régulières. Et si vous êtes au lit et que vous ne dormez pas dans la demi-heure, vous devriez vous lever. Réessayez dans un moment lorsque vous vous commencez à somnoler.

Cancer

La plupart des cancers augmentent avec l’âge. Les cancers de la prostate, du côlon, du poumon et du sein deviennent tous plus fréquents à mesure que nous vieillissons. Cependant, selon les autorités de la santé, les statistiques de décès par cancer sont globalement en baisse depuis 25 ans.

Bien que le dépistage n’empêche pas d’avoir le cancer, la détection précoce donne les meilleures chances de succès du traitement. Parlez avec votre médecin des tests de dépistage recommandés pour vous, en fonction de vos antécédents familiaux et médicaux, de votre âge, de votre sexe et d’autres facteurs de risques tels que vos antécédents de tabagisme. Les mammographies et coloscopies régulières sont des outils de dépistage efficaces pour détecter les changements cellulaires bien avant qu’ils ne deviennent cancéreux ou ne se propagent. Mais, selon les directives de dépistage en cours, il peut être recommandé d’arrêter les dépistages du sein et du côlon après l’âge de 75 ans. Ceci parce que les bénéfices diminuent et les mauvais effets augmentent.

Insuffisance respiratoire chronique

Après 70 ans, les problèmes de santé des seniors s'accentuent. Voici les maladies les plus courantes rencontrées à cet âge.
Il n’est jamais trop tard pour arrêter de fumer.

Les maladies pulmonaires chroniques augmentent et il est constaté que 40% des patients sont des femmes. Selon les autorités sanitaires, le nombre de femmes diagnostiquées avec une maladie pulmonaire est en augmentation, tout comme le nombre de femmes décédant d’une maladie pulmonaire.

Le tabagisme est de loin le principal facteur de risque d’insuffisance respiratoire chronique. Et cela, peu importe votre âge.

Si vous avez des problèmes de toux ou de respiration sifflante ou d’essoufflement avec des activités normales, il est important de demander à votre médecin un test de dépistage des maladies pulmonaires. Il existe un certain nombre de traitements qui peuvent vous aider à mieux respirer.

Chutes

Environ 1 personne âgée sur 3 va chuter en faisant des activités du quotidien. Les chutes peuvent causer du stress, un inconfort et parfois même une invalidité, voire le décès. Les blessures dues aux chutes, telles que les fractures de la hanche, du col du fémur ou les blessures à la tête, sont aussi courantes et meurtrières que les accidents vasculaires cérébraux.

La faiblesse musculaire et le manque d’équilibre sont les principaux facteurs de chutes évitables. Il est possible d’améliorer ces faiblesses en restant physiquement actif, en faisant de l’exercice, et par la physiothérapie. Les médicaments sont un facteur majeur de chute, en particulier les médicaments agissant sur le cerveau ou la circulation. Les médicaments contre la pression artérielle, les médicaments contre la dépression, les médicaments pour le sommeil et les analgésiques font partie des plus grandes catégories de médicaments à prendre en compte pour la prévention des chutes. Vous devez prendre la dose la plus faible que possible et prendre aussi peu de médicaments que nécessaire. Certaines études suggèrent que la vitamine D peut diminuer le risque de chute. Elle diminue définitivement la probabilité d’une fracture en cas de chute.

Dépression

Après 70 ans, les problèmes de santé des seniors s'accentuent. Voici les maladies les plus courantes rencontrées à cet âge.

Nous ne devrions pas penser à la dépression différemment du cancer, des maladies cardiaques ou de la tension artérielle. C’est une maladie causée par un déséquilibre des fluides chimiques de votre cerveau. Nous pouvons ajuster l’équilibre entre ces échanges chimiques avec des médicaments et une thérapie par la parole. Si vous vous sentez déprimé et désespéré, parlez à votre médecin des tests de dépistage. Ils sont faciles à faire en cabinet.

Étant donné que la dépression peut être à la fois sous-traitée et sur-traitée, il est important d’être diagnostiqué. Il est également important de surveiller l’efficacité du traitement. Après environ un an, vous et votre médecin devrez évaluer si vous devez continuer ou arrêter le traitement.

L’une des meilleures thérapies préventives contre la dépression est l’activité physique. A ne pas confondre avec l’exercice. Il est très important de bouger autant que possible et de sortir au grand air et au soleil chaque jour. Cela peut vraiment améliorer l’humeur des citoyens.

« Le temps est sans importance, seule la vie est importante. »

Si vous avez apprécié cet article, et s’il vous a apporté un peu de bien-être, svp laissez-nous quelques mots en commentaire et partagez-le avec vos proches et ami.es. Merci d’avance pour votre bienveillance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page
25 Partages
Partagez25
Tweetez
Partagez
Enregistrer