4 mythes sur la maladie cœliaque

La maladie cœliaque affecte la muqueuse de l’intestin grêle, provoquant une inflammation, une détresse digestive, une diminution de la capacité d’absorption de certains nutriments et une propension à développer d’autres maladies graves.

Mais encore à ce jour, cette maladie auto-immune reste méconnue et de nombreux mythes circulent à propos de cette pathologie.

Alors, pour vous aider à y voir plus clair sur la maladie coeliaque, on défait les principales fausses informations.

La maladie cœliaque et les allergies au blé ne font qu’un

On pense parfois que la maladie cœliaque équivaut à une allergie au blé. Or, il s’agit de deux pathologies très différentes.

La coeliaque est une maladie auto-immune où il faut éviter le gluten (blé, seigle, orge) à vie. La maladie cœliaque est assez courante, affectant 1% de la population, ce qui en fait l’un des troubles permanents les plus courants en Europe. Les allergies au blé sont en fait très rares.

De petites quantités de gluten n’affectent pas les personnes atteintes de la maladie cœliaque

Une idée fausse est qu’une « bouchée » ou une « gorgée » de quelque chose contenant du gluten ne pourrait pas déranger une personne souffrant de la maladie cœliaque.

Le fait est que la nécessité d’éviter le gluten n’est pas quantitative, mais plutôt qualitative… ce qui signifie qu’une « miette » d’une mie de pain sur une salade suffit à créer des effets très néfastes sur une personne atteinte de la maladie.

Un régime sans gluten est une « mode »

Une idée fausse est qu’éviter le gluten est une « mode » et n’est pas vraiment nécessaire. Malheureusement, une maladie cœliaque non gérée (ce qui signifie que la personne n’évite pas complètement le gluten) peut entraîner un cancer (lymphome), une maladie du foie, une maladie de la thyroïde, des fausses couches, des maladies neurologiques, etc.

Les symptômes et les manifestations à long terme vont bien au-delà des « maux d’estomac ».

La sensibilité au gluten est différente de la maladie cœliaque

La maladie cœliaque, comme nous l’avons dit, est une maladie auto-immune. L’idée fausse selon laquelle la sensibilité au gluten n’est pas une condition « réelle » a été démystifiée par un certain nombre de chercheurs de renommée mondiale. Ce que les deux conditions ont en commun, c’est la nécessité d’éliminer tout gluten de son alimentation.

Si vous pensez souffrir de la maladie coeliaque, prenez rendez-vous chez votre médecin. Lui seul pourra vous diriger vers un spécialiste qui réalisera des examens approfondis afin de déterminer les causes de vos maux d’estomac.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page

GRATUIT

 

10 méthodes

pour perdre du

poids après 50 ans

Entrez votre email

et téléchargez votre guide  gratuit !

TOUT DE SUITE !

GRATUIT

10 Méthodes pour perdre

du poids après 50 ans

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer