Fêtes de Noël : Conseils pour Éviter les Excès de Sucre.

Nos astuces pratiques pour maîtriser votre consommation de sucre

Ecouter cet article
Getting your Trinity Audio player ready...

Les années avancent, et avec elles, notre approche à une alimentation saine et équilibrée devient cruciale. Surtout pour les citoyens de plus de 50 ans.

Dans cet article, nous allons explorer des astuces inestimables pour éviter les excès de sucre, car prendre soin de soi devient une priorité.

1. Où se cachent les sucres ?

Il est essentiel de comprendre que les sucres se cachent parfois là où on les attend le moins. Les aliments transformés, les sauces, les boissons gazeuses, et même les prétendus produits diététiques peuvent contenir des quantités significatives de sucre.

Lisez attentivement les étiquettes nutritionnelles pour identifier ces sources dissimulées et prendre des décisions éclairées lors de vos achats.

2. Quel est le dosage recommandé ?

Pour les adultes de plus de 50 ans, le dosage recommandé de sucre varie. Il est généralement suggéré de ne pas dépasser 1 cuillère à soupe (25 grammes) de sucre ajouté par jour. Optez pour des édulcorants naturels, tels que le miel ou le sirop d’érable, pour une alternative plus saine tout en satisfaisant votre palais.

3. Quels sont les signes indicateurs d’un excès de sucre ?

L’impact d’une consommation excessive de sucre après 50 ans peut se manifester de diverses manières, allant au-delà des simples considérations de poids.

Voici une exploration détaillée des symptômes associés à un excès de sucre, afin de vous informer de manière approfondie :

Acné et rides profondes (15% des plus de 50 ans) :

Un excès de sucre peut contribuer à l’apparition d’acné chez environ 15% des individus de plus de 50 ans. De plus, il peut favoriser le développement de rides profondes, altérant la santé et l’apparence de la peau.

Addiction au sucre :

La consommation excessive de sucre peut induire une forme d’addiction, créant une dépendance qui peut être difficile à rompre. Cette dépendance peut conduire à des comportements alimentaires peu sains et à des difficultés à maintenir un équilibre nutritionnel.

Dégénérescence cérébrale et troubles de la mémoire :

Des niveaux élevés de glucose résultant d’une consommation excessive de sucre peuvent contribuer à des troubles de la mémoire et à la dégénérescence cérébrale. Cela souligne l’importance de maintenir un équilibre glycémique pour une santé cognitive optimale.

Obésité et surpoids :

L’excès de sucre est souvent lié à un gain de poids excessif, conduisant au surpoids voire à l’obésité. Cette condition peut entraîner une variété de problèmes de santé, notamment des troubles cardiovasculaires et articulaires.

Alternance d’énergie et fatigue soudaine :

Les fluctuations du niveau de sucre dans le sang peuvent provoquer des alternances entre des pics d’énergie et des épisodes de fatigue soudaine, perturbant la stabilité de l’énergie quotidienne.

Problèmes dentaires :

Une consommation excessive de sucre peut contribuer à des problèmes dentaires tels que des caries, mais aussi favoriser le développement de bactéries et d’infections, comme la parodontite, compromettant la santé bucco-dentaire.

Augmentation de la tension artérielle :

L’excès de sucre peut diminuer la production d’oxyde nitrique, contribuant ainsi à une augmentation de la tension artérielle, ce qui accroît le risque de problèmes cardiovasculaires.

Maladie de Crohn et côlon irritable :

Des liens ont été établis entre une alimentation riche en sucre et la prévalence de troubles gastro-intestinaux tels que le côlon irritable et la maladie de Crohn.

Sautes d’humeur et irritabilité :

Les effets négatifs du sucre sur les neuromédiateurs peuvent entraîner des sautes d’humeur et de l’irritabilité, affectant la santé mentale et émotionnelle.

Maux de tête fréquents :

Les pics de glycémie causés par une consommation excessive de sucre peuvent déclencher des maux de tête fréquents, affectant la qualité de vie quotidienne.

Déséquilibres hormonaux et symptômes de la ménopause :

Un excès de sucre peut aggraver les symptômes de la ménopause en induisant des déséquilibres hormonaux, nécessitant une gestion attentive pour maintenir une santé hormonale optimale.

Dérèglement du pancréas :

Une consommation excessive de sucre peut entraîner un dérèglement du pancréas, perturbant la production d’insuline et contribuant ainsi aux troubles glycémiques.

Développement du foie gras (Stéatose Hépatique) :

L’excès de graisse et d’aliments sucrés peut conduire au développement du foie gras, également appelé stéatose hépatique, mettant en évidence les risques pour la santé hépatique associés à une alimentation riche en sucre.

Cette liste de symptômes est indicative. Il est impératif de consulter un professionnel de la santé pour un avis médical adapté à votre situation individuelle.

4. Comment réduire sa consommation de sucre ?

La volonté de réduire la consommation quotidienne de sucre se heurte souvent à la complexité engendrée par la présence de sucres dissimulés dans la majorité des produits alimentaires préparés. Comment aborder cette démarche ? Il est préconisé en premier lieu de décrypter les étiquettes des produits achetés afin de privilégier ceux ayant le taux de sucre le plus bas. Cependant, il est sincèrement rare que les individus prennent le temps de lire et de comparer ces étiquettes. D’autres alternatives existent pour simplifier cette procédure fastidieuse.

Le problème n’est pas le sucre en soi, essentiel à l’organisme, mais plutôt la quantité consommée. Une réduction visible et aisée de la consommation de sucres ajoutés passe par des choix alimentaires plus judicieux. Favorisez les repas faits maison plutôt que les préparations industrielles. Ces dernières sont souvent excessivement salées et sucrées. Préférez également des alternatives naturelles au sucre raffiné, comme le miel bio ou le sirop d’agave, ayant un indice glycémique faible.

En cas de désir de sucre, il convient de se tourner vers des choix plus sains. Un fruit frais ou quelques carrés de chocolat noir peuvent procurer un effet de satiété suffisant. Face à une consommation excessive exceptionnelle de douceurs sucrées, nous conseillons de ne pas vous priver de ce petit plaisir, le considérant comme une récompense positive pour le moral. Notamment en périodes de fêtes.

5. Que faire en cas de surdosage ?

En cas d’excès accidentel de sucre, ne paniquez pas. Restez hydraté, favorisez une alimentation équilibrée et envisagez des exercices légers pour aider à stabiliser votre taux de sucre sanguin. Si les symptômes persistent, consultez rapidement un professionnel de la santé pour des conseils adaptés à votre situation.

 

Aidez-moi SVP à garder mon site en ligne en partageant cet article sur vos réseaux sociaux. Merci d’avance. Paix et gratitude.

 

Je vous recommande cet article à lire ou relire : Jeûne Japonais – Un Allié Minceur Très Modéré.

 

Photo à la une de Tim Douglas via Pexels.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut

GRATUIT

 

10 méthodes

pour perdre du

poids après 50 ans

Entrez votre email

et téléchargez votre guide  gratuit !

TOUT DE SUITE !

GRATUIT

10 Méthodes pour perdre

du poids après 50 ans

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer