Parkinson : une maladie neurodégénérative encore peu connue

Parkinson – Une maladie encore peu connue

La maladie de Parkinson est perçue comme une maladie motrice, mais ce n’est pas sa seule caractéristique. Encore mal connu, ce trouble neurodégénératif est très répandu et constitue une menace sérieuse pour les personnes âgées de 60 ans et plus. S’il existe des médicaments qui retardent le développement de la maladie de Parkinson, il n’y a toujours pas de traitement qui permette de la guérir.

Faisons le point sur cette maladie neurodégénérative.

Les symptômes

La maladie de Parkinson commence à se manifester par plusieurs symptômes qui ne sont pas seulement moteurs, bien que ces symptômes soient les plus significatifs. On remarque surtout un tremblement distal de repos qui finit par prendre de l’expansion. Parmi les signes les plus évidents, mentionnons aussi les tremblements, la rigidité, les pertes d’équilibre et l’immobilité soudaine, qu’on appelle le freezing. C’est la perte des neurones qui cause la rareté des mouvements.

 

Des symptômes autres que neuromoteurs risquent aussi d’apparaître. Il s’agit par exemple de troubles du sommeil, de troubles cognitifs et de dysfonction olfactive. Ces complications, qui touchent un pourcentage inquiétant des personnes qui souffrent de la maladie, aggravent le mal et affectent leur qualité de vie. Un diagnostic rapide est donc important pour atténuer la gravité de ces symptômes.

Le diagnostic

La maladie de Parkinson se détecte assez facilement. L’examen clinique ainsi que l’historique médical du patient et de son entourage permettent d’établir un diagnostic sûr. On prescrit le plus souvent de la lévodopa, surtout pour limiter les troubles moteurs. Mais les recherches n’ont pas encore abouti à un traitement qui aboutirait à une guérison complète.

Parkinson : une maladie encore peu connue

Le traitement

Une fois le diagnostic établi, une médication est proposée et il est possible d’en arriver à des interventions chirurgicales. Sans être curatives, ces interventions permettent néanmoins de modifier le cours de la maladie. On procède parfois par stimulation cérébrale profonde. Ces traitements sont employés auprès des personnes qui ont bien réagi à la lévodopa pendant cinq ans ou plus.

Le Parkinson-plus

Il existe une pathologie nommée le Parkinson-plus qui répond mal aux traitements employés pour la maladie de Parkinson courante. Cette pathologie se manifeste entre autres par de la démence, des chutes et des troubles oculaires.

 

Si vous avez un doute sur un symptôme particulier, n’hésitez pas à consulter votre médecin ou un spécialiste pour poser un diagnostic.

Merci de nous soutenir en partageant cet article sur Facebook 😉 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page

GRATUIT

 

10 méthodes

pour perdre du

poids après 50 ans

Entrez votre email

et téléchargez votre guide  gratuit !

TOUT DE SUITE !

GRATUIT

10 Méthodes pour perdre

du poids après 50 ans

197 Partages
Partagez197
Tweetez
Partagez
Enregistrer