Pour vivre longtemps, une hygiène de vie ainsi qu’une habitude alimentaire saine sont de rigueur chez les seniors

Les 8 plus gros facteurs de mortalité après 50 ans

Après 50 ans, de nombreuses maladies viennent perturber la vie. Certaines d’entre elles, mortelles ou non, peuvent pourtant être évitées par une hygiène de vie saine. Mais quelles sont les principales causes de mortalité rencontrées après la cinquantaine ?

Voici les 8 plus grandes maladies recensées dans le monde.

Néoplasme Malin

Le néoplasme malin, c’est quoi ? Pour faire court, la néoplasie est l’une des premières causes de mortalité. Elle révèle une tumeur bénigne ou maligne. Lorsqu’elle est maligne, la médecine parle de cellule cancéreuse.

Quels symptômes ?

La néoplasie provoque généralement des gênes respiratoires, digestives…

Comment se faire dépister ?

Pour dépister la néoplasie, une prise de sang, un IRM ou une biopsie sont nécessaires.

Lire aussi => J’ai 50 ans, dois-je faire un check-up santé ?

Quel traitement ?

Dans le cas d’une néoplasie maligne, plusieurs traitements seront proposés suivant l’évolution de la maladie, telles que la chimiothérapie, la radiothérapie, l’immunothérapie, l’hormonothérapie, la chirurgie, la radiofréquence ou encore d’autres thérapies ciblées.

Maladies cardiaques

Une autre cause de mortalité est liée aux maladies cardiaques. Citons pour ces maladies cardiaques les angines ou crises cardiaques, l’arythmie, l’hyperlipidémie, l’hypertension artérielle, l’insuffisance cardiaque, la maladie de Raynaud, l’œdème des jambes, la phlébite… Les maladies sont nombreuses et souvent mortelles.

Quels symptômes ?

Les symptômes sont souvent liés aux problèmes de tension.

Comment se faire dépister ?

En premier lieu, un rendez-vous chez le médecin est indispensable pour en discuter. Suite à cela, un IRM ou un scanner peut révéler la maladie.

Quel traitement ?

Les problèmes de tension artérielle sont traités par médicaments, voire par opérations chirurgicales.

Maladies respiratoires

Comment ne pas parler de maladies respiratoires sans citer le tabac. L’une des plus grandes causes de mortalité de notre société concerne en effet les fumeurs. Et la première cause de mortalité lié au tabac est bien le cancer du poumon. D’autres maladies pulmonaires peuvent également être citées, notamment le pneumothorax, l’hémothorax, la pleurésie.

Quels symptômes ?

Les symptômes sont généralement liés aux troubles respiratoires, ou encore aux sensations de blocages thoraciques (ou de compression thoracique).

Comment se faire dépister ?

Comme pour les autres maladies, un rendez-vous avec son médecin est primordial. A la suite de cela, un scanner des poumons sera proposé, afin de détecter l’anomalie.

Quel traitement ?

Les traitements peuvent aller de simples médicaments jusqu’aux lourdes opérations chirurgicales. En cas de cancer, la chimiothérapie sera proposée par un pneumologue. Dans tous les cas, si vous êtes fumeurs, l’arrêt sera impératif.

Accidents domestiques

Les accidents domestiques constituent également un pourcentage conséquent de mortalité. Inutile de les énumérer ici, la vigilance sera votre meilleure alliée.

Diabète sucré

Le diabète sucré est une maladie liée à la défaillance des mécanismes biologiques de la glycémie et entraine un taux de mortalité important (sans traitements).

Quels symptômes ?

Le diabète rend l’individu vulnérable aux virus courants, provoquant de nombreuses maladies telles que les angines, les bronchites…

Comment se faire dépister ?

Après un premier rendez-vous avec un médecin, une prise de sang sera effectuée. Suite à cela, le diabète pourra être diagnostiqué en vue du meilleur traitement.

Quel traitement ?

Une alimentation contrôlée sera imposée. Des traitements médicamenteux seront également proposés pour réduire les effets du diabète et ralentir la maladie.

Maladie vasculaire cérébrale

Une autre cause de mortalité trop présente aujourd’hui, les AVC (ou accident vasculaire cérébral) sont difficiles à prévenir. Une hygiène de vie saine peut, par contre, réduire les risques d’exposition à cette maladie. Sur le plan physiologique, un caillot de sang se forme et bouche une artère.

Quels symptômes ?

Les symptômes sont souvent un engourdissement du visage, ou encore une perte totale et brutale de l’équilibre.

Pour vivre longtemps, une hygiène de vie ainsi qu’une habitude alimentaire saine sont de rigueur chez les seniors

Comment se faire dépister ?

Après avoir vécu l’un des 2 symptômes, un rendez-vous en urgence avec votre médecin traitant est indispensable.

Quel traitement ?

Avec un décès d’une personne sur cinq, une hospitalisation peut réduire les dégâts que provoque cette maladie (Paralysie partielle du visage, paralysie de membres…).

Maladie du foie

La principale maladie du foie provoquant un taux de mortalité important est incontestablement la cirrhose. Elle résulte de lésions suivies de cicatrisation permanente de l’organe. Un cancer du foie est également possible dans certains cas.

Quels symptômes ?

Physiologiquement, la cirrhose se constate par le jaunissement des yeux et provoque de lourds problèmes de digestion. Des angiomes stellaires sont également parfois constatés.

Comment se faire dépister ?

Une simple prise de sang permet de mettre en évidence une augmentation de gammaglobulines, traduisible par la cirrhose.

Quel traitement ?

L’arrêt immédiat de la consommation d’alcool est indispensable. Suivant l’évolution de la maladie, une chirurgie, en vue de greffe de foie, est souvent constatée.

Maladie d’Alzheimer

Un autre fléau provoquant un taux de mortalité élevé est sans doute la maladie d’Alzheimer. Cette maladie cérébrale provoque une incapacité partielle puis totale du fonctionnement de la mémoire.

Quels symptômes ?

Souvent héréditaire, cette maladie se traduit, dans un premier temps, par de simples « trous de mémoire ».

Pour vivre longtemps, une hygiène de vie ainsi qu’une habitude alimentaire saine sont de rigueur chez les seniors

Comment se faire dépister ?

Un rendez-vous avec votre médecin est primordial pour être guidé vers les meilleurs spécialistes.

Quel traitement ?

Malheureusement, aucun traitement médicamenteux n’existe à ce jour. La stimulation permanente de la mémoire, dans des centres médicaux spécialisés, est une alternative qui diminue fortement l’évolution de la maladie. La mortalité due à la maladie est malheureusement de 100 %.

Lire aussi => Grenade : pourquoi ce super-fruit est bon pour nous

Pour vivre longtemps, une hygiène de vie ainsi qu’une habitude alimentaire saine sont de rigueur. Avec de nombreuses maladies au taux de mortalité élevé, il n’est jamais trop tard pour couper net avec les mauvaises habitudes et réapprendre à vivre sainement.

Si vous avez apprécié cet article, s’il a apporté un peu de présence dans votre journée, svp laissez-nous un petit mot en commentaire ci-dessous et partagez-le avec vos proches et ami.es. Merci d’avance pour votre bienveillance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page
58 Partages
Partagez58
Tweetez
Partagez
Enregistrer