La dénutrition des matahiapo est une question essentielle, voyons comment la prévenir

La dénutrition des seniors en question

La dénutrition est un mal fréquent chez les personnes âgées, notamment les ultra-seniors. Le mal est notamment visible à l’intérieur des maisons d’accueil pour personnes âgées et les institutions de retraite. Avec le vieillissement, les seniors subissent des modifications physiologiques souvent liées à la dénutrition. Il est donc important d’apprendre à détecter cette dénutrition et surtout à la prévenir.

Voici quelques conseils…

Les symptômes de la dénutrition

La dénutrition est le résultat d’une diminution des apports alimentaires qui entraîne plusieurs carences et provoque une détérioration de la santé. Lorsque la perte de poids apparaît, il s’agit d’un signe significatif. Une perte de poids de 5 % en un mois ou une perte de 10 % en 6 mois représentent des symptômes évidents de dénutrition. Les personnes âgées subissent alors un déficit d’apports nutritionnels, apports dont elles ont besoin.

Les conséquences de cette perte peuvent être sérieuses, puisque le senior subit une baisse de sa masse musculaire qui le rend plus vulnérable. Il risque alors de faire des chutes ou encore de subir un affaiblissement du système immunitaire qui l’expose à des infections et le rend plus fragile en cas d’opération. La cicatrisation, entre autres, peut alors être plus lente.

Les causes de la dénutrition

Les causes de la dénutrition sont bien identifiées et elles sont souvent liées au vieillissement. Par exemple, beaucoup de seniors prennent des médicaments en début de repas. Ces médicaments peuvent provoquer une altération du goût et une réduction de la salivation. Ces effets peuvent mener à adopter une alimentation qui n’est pas normale.

Les problèmes bucco-dentaires vécus par beaucoup de personnes âgées nuisent aussi à la mastication et les amènent à délaisser la nourriture plus difficile à mastiquer. La viande, entre autres, avec ses apports nutritionnels, commence progressivement à être délaissée. Les personnes âgées dont les activités diminuent peuvent aussi croire qu’elles ont besoin de moins de vitamines  que les jeunes. C’est le contraire qui est vrai : à 75 ans, les besoins sont plus importants qu’à 55 ans.

D’autres facteurs de dénutrition sont à retenir, comme la dépression ou la baisse de l’activité physique.

Prévenir la dénutrition

Beaucoup de solutions existent pour prévenir la dénutrition. L’alimentation peut être enrichie avec de la crème ou du lait. Les problèmes de mastication peuvent être évités avec la consommation de viande hachée, de soupe, de purée, ou encore des repas mixés. Préparer des petites bouchées gourmandes peut également susciter le plaisir. Comme les papilles gustatives sont moins alertes, vous pouvez aussi épicer davantage les plats et ajouter des aromates, excellents pour la santé.

La dénutrition des seniors est une question essentielle, voyons comment la prévenir
Crédit photo © RA-Santé

Il existe aussi des appartements intelligents de maintien à domicile qui permettent d’exercer une surveillance en cas de dénutrition.

Lire aussi : Comment bien choisir sa maison de retraite

 

Pour garder la santé, mangez 5 fruits et légumes par jour, buvez 1,5 litre d’eau par jour et faites de l’exercice régulièrement !

Si vous avez apprécié cet article, svp laissez-nous un petit mot en commentaire ci-dessous et partagez cet article avec vos amis. Merci d’avance pour votre bienveillance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page

GRATUIT

 

10 méthodes

pour perdre du

poids après 50 ans

Entrez votre email

et téléchargez votre guide  gratuit !

TOUT DE SUITE !

GRATUIT

10 Méthodes pour perdre

du poids après 50 ans

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer