Angine de poitrine, symptôme et causes

Sans tabac, diabète ni cholestérol, j’ai eu une angine de poitrine

L’obstruction artérielle est l’un des mécanismes qui cause l’AVC, l’infarctus du myocarde, et l’ischémie aiguë. Elle empêche effectivement au sang de circuler normalement pour apporter l’oxygène nécessaire à la vie des tissus. Du coup, elle ne peut donc plus assurer son rôle d’irriguer le cœur.

Parmi les principales causes de l’artère bouchée, il y a lieu de citer 5 facteurs de risques :

  • l’excès de cholestérol
  • l’excès de sucre,
  • l’hypertension artérielle,
  • la consommation de tabac,
  • le manque d’exercice.

Mais comment pose-t-on un stent ?

Ce qu’il faut savoir sur le stent coronaire

Angine de poitrine, symptôme et causes
L’âge, le tabagisme et l’obésité aggravent le risque d’avoir une artère bouchée

Pour éviter l’obstruction artérielle, il n’y a rien de mieux que la pose d’un stent coronaire au niveau du cœur. Mis au point dans les années 90, cette prothèse endo-cavitaire est un dispositif médical très répandu en chirurgie vasculaire et en cardiologie. Il apparaît sous forme de petit ressort à mémoire de forme introduit dans une artère afin de maintenir celle-ci ouverte.

Dans quels cas utiliser un stent ?

Le stent coronaire peut être posé sur les deux artères qui alimentent le cœur afin de prévenir et combattre une maladie coronaire, une angine de poitrine ou un infarctus du myocarde.

Le stent peut également être implanté au niveau de la jambe, dans l’artère fémorale ou dans l’artère iliaque pour lutter contre l’artérite.

Le chirurgien peut également positionner le stent coronaire dans la carotide interne ou au niveau de l’artère rénale en cas de sténose de ce dernier. Souvent, la pose de ce dispositif médical accompagne les ATL ou angioplasties artérielles transluminales.

Un stent nouvelle génération

Les stents sont des ressorts en acier inoxydable ou en acide polylactique. Récemment, un nouveau modèle de stent coronaire a vu le jour : c’est le stent actif. Ce stent nouvelle génération est enrobé de médicaments pouvant inhiber la prolifération cellulaire. Il est donc capable de réduire les risques de ré-obstruction des artères.

Le déroulement de la pose d’un stent coronaire

Crédit vidéo © Hopitaux Universitaires de Genève  – Youtube

En France, plus de 10.000 patients se font poser un stent coronarien chaque année. La pose d’un tel dispositif est généralement assurée par un spécialiste. Elle se déroule dans un centre médico-chirurgical et est réalisée avec du matériel et des outils chirurgicaux spécifiques.

Trois étapes doivent être franchies pour garantir la réussite de la pose d’un stent coronaire :

  1. la réalisation d’un bilan sanguin,
  2. l’intervention proprement dite,
  3. la phase de suivi.

Il est essentiel et nécessaire de faire une analyse avant l’intervention pour évaluer la numération de la formule sanguine (NFS), la coagulation, et enfin la fonction rénale. Le praticien doit prescrire un traitement antiplaquettaire pour rendre les plaquettes de sang moins collantes.

L’intervention dure combien de temps ?

Le stent coronaire est généralement posé sous anesthésie locale lors d’une angioplastie. L’intervention dure 1 à 2 heures en moyenne.

Après la pose, le patient peut rentrer à son domicile en fin de journée. Si la situation l’impose, le chirurgien peut l’ hospitaliser pour la nuit et le garder sous surveillance. La réalisation d’une échographie-doppler de contrôle est également nécessaire après l’intervention. Le patient doit poursuivre son traitement antiplaquettaire pendant plusieurs mois.

Si l’indication du chirurgien est favorable, le patient peut progressivement reprendre ses activités quotidiennes.

Témoignage de Roland 59 ans, victime d’une angine de poitrine

Roland réside dans la région Hauts-de-France. Il est un fidèle lecteur de Happy Quinquas et Seniors et a gentiment accepté de témoigner de son expérience après avoir été victime d’une angine de poitrine en novembre 2021. Laissons-le nous raconter son histoire.

Douleur à la poitrine

« Un beau matin, je me lève normalement, tout va bien. Dans la matinée, je prends ma voiture pour me rendre avec ma compagne dans un magasin de bricolage. Une fois arrivé à l’intérieur du magasin, je suis victime d’une douleur atypique à la poitrine au niveau du sternum, ainsi qu’à la mâchoire, côté gauche. Dans un premier temps, j’imagine que ma carence en magnésium me rappelle à son bon souvenir.

Un peu plus tard, alors qu’une sensation un peu bizarre m’envahit, je propose à ma compagne de rentrer à la maison. Sur le trajet du retour, je sens ma concentration au volant devenir difficile.

Une arythmie anormale

À notre arrivée, une sensation de profonde faiblesse m’envahit, mais la douleur à la poitrine et à la mâchoire ont disparu. Alors qu’une légère gêne respiratoire se manifeste, je demande à ma compagne d’appeler le 15. Après un entretien avec un médecin urgentiste, j’attends patiemment le SAMU qui est arrivé assez vite, suivi de deux autres ambulances. Les premiers examens et le contrôle sous monitoring mettent en évidence une arythmie sévère qui persiste malgré les deux premières injections. Manifestement, ces dernières ne réussissent qu’à faire baisser brièvement le rythme cardiaque. Je ne perds pas connaissance.

Je suis conduit aux urgences cardiologiques de l’Hôpital privé Villeneuve d’Ascq. Après trois jours d’hospitalisation et une batterie d’examens, la toute première priorité des médecins est de définir un traitement médicamenteux afin de ramener mon rythme cardiaque à la normale.

Pose des stents actifs

Angine de poitrine, symptôme et causes
La pose des stents est requise

Puis arrive le moment de me faire une première coronarographie, et de me poser un premier stent coronarien. Un premier bilan met en évidence la nécessité de poser un second stent actif pour permettre à mon muscle cardiaque d’être correctement alimenté en sang. Je reste hospitalisé pendant une semaine.

Depuis ma sortie de l’établissement hospitalier, je suis sous traitement médicamenteux, et tout va bien.

Un cas particulier qui interroge

Le plus étonnant dans cette histoire, c’est que je suis non-fumeur, je ne suis ni diabétique ni sujet au cholestérol, je ne fais pas d’hypertension, je ne suis pas sédentaire et il n’y a pas d’antécédents cardiaques dans ma famille.

Depuis cet événement, aucun régime alimentaire particulier ne m’a été prescrit, ni par mon cardiologue, ni par mon médecin traitant. Je n’ai pas encore fait de test d’effort, mais je continue de marcher régulièrement. »

Roland se sent un peu déconcerté. Il lance un appel auprès des lectrices et des lecteurs de Happy Quinquas et Seniors pour partager leur expérience en commentaires sous cet article. Notamment sur la qualité de leur vie à moyen et long terme après la pose de stent actif. Merci par avance   

 

TOP ARTICLE à ne pas manquer (582 partages) ⇒ Deux recettes anti-AVC à découvrir

Merci de soutenir Happy Quinquas et Seniors en partageant cet article sur vos réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page

GRATUIT

 

10 méthodes

pour perdre du

poids après 50 ans

Entrez votre email

et téléchargez votre guide  gratuit !

TOUT DE SUITE !

GRATUIT

10 Méthodes pour perdre

du poids après 50 ans

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer