Mythes et réalités des injections contre les rides

Beauté – Vrai ou faux des injections contre les rides

L’apparition des rides constitue toujours une préoccupation chez les quinquas et seniors décidés à garder une apparence jeune. Chez les femmes, les injections contre les rides fascinent et inquiètent à la fois. On craint que le résultat montre une tentative exagérée de rajeunissement et que les traits naturels soient déformés. Bien des idées vraies ou fausses circulent sur ces injections. Le docteur Anne Grand-Vincent, médecin esthétique, a récemment fait le point sur le sujet.

Enquête sur les mythes et réalités de ce traitement.

L’injection contre les rides est-elle toujours justifiée ?

Selon la spécialiste, chaque demande d’injection doit être analysée car les motivations sont très variées. Certaines femmes ont besoin d’un changement dans leur vie et veulent le manifester en changeant leur apparence, mais il s’agit tout de même d’une intervention délicate qui ne doit pas être prise à la légère.

Des injections bien dosées, que ce soit à partir de toxine botulique ou d’acide hyaluronique, ne peuvent que s’avérer bénéfiques. Il s’agit avant tout d’éliminer les zones de creux qui donnent la plupart du temps l’air triste et fatigué. Des injections réussies redonnent au visage une connotation sereine et détendue sans déformer les traits naturels.

Les risques des injections

Toujours selon Anne Grand-Vincent, les injections contre les rides répondent généralement à des normes assez strictes. La toxine botulique -plus connue sous le nom de botox, est régie par une législation très stricte sur les médicaments, ce qui en fait un produit très fiable. Il crée un effet liftant au bout d’une seule séance. Des effets indésirables (bleus, ecchymoses, enflures, maux de tête) peuvent apparaître mais se résorbent facilement.

Le cas de l’acide hyaluronique amène plus de nuances, puisqu’il s’agit d’un implant qui n’est pas soumis aux mêmes lois. Il peut arriver qu’un rejet du produit apparaisse. Il faut alors un traitement médical impliquant l’interdiction d’une nouvelle injection. Des tests préalables sont réalisés chez les personnes vulnérables aux allergies ou qui ont une pathologie auto immune pour éviter ce genre de problème.

Injections contre les rides – la durée du traitement

Un traitement basé sur les injections d’acide hyaluronique dure en moyenne un an. En ce qui concerne la lèvre, la durée est de six à huit mois. Quant à elle, la durée du traitement basé sur le botox est de six à douze mois selon le nombre de séances reçues. Selon le docteur Grand-Vincent, il n’y pas vraiment de raison de cesser de recevoir des injections aussi longtemps que l’on apprécie le résultat. Il n’y a aucun danger à recevoir des injections une ou deux fois par an selon le type d’injection dont on a besoin. Attention toutefois à faire appel uniquement aux chirurgiens plasticiens, médecins dermatologues, ou aux spécialistes de la face et du cou pour pratiquer toute intervention. Aussi délicates qu’elles soient, ces injections contre les rides ne sont pas anodines.

Alors, prêt(e) à franchir le pas pour paraître 10 ans de moins ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page

GRATUIT

 

10 méthodes

pour perdre du

poids après 50 ans

Entrez votre email

et téléchargez votre guide  gratuit !

TOUT DE SUITE !

GRATUIT

10 Méthodes pour perdre

du poids après 50 ans

111 Partages
Partagez111
Tweetez
Partagez
Enregistrer