J’ai 50 ans : dois-je faire un examen complet de santé ?

J’ai 50 ans : dois-je faire un check-up santé ?

Il est clair qu’à chaque étape importante de la vie, il est nécessaire d’effectuer un check-up santé histoire de préserver notre bien-être. L’arrivée de la cinquantaine constitue l’une de ces étapes où il faut vérifier son état de santé. Même si vous vous sentez bien, n’oubliez pas que plus un mal est détecté tôt, plus il sera facile à traiter.

Voici à quel type d’examen de santé il faut procéder lorsque vous avez 50 ans.

Dépister le cancer

Le cancer apparaît le plus souvent après 50 ans. Il est donc essentiel de le détecter à temps. Même les personnes qui surveillent leur alimentation et font de l’exercice ne sont pas à l’abri, mais elles mettent toutes les chances de leur côté. L’hérédité et le sexe sont des facteurs à considérer, mais de saines habitudes doivent être observées afin de diminuer les risques. Il est certain qu’en évitant de fumer, en s’abstenant de consommer trop de graisses animales, en consommant des fruits et des légumes et en maintenant un poids santé, vous contribuez à prévenir le cancer.

Malgré toutes ces bonnes habitudes, il est indispensable de se soumettre à quelques examens de dépistage. Ce n’est pas une perte de temps. Par exemple, une mammographie doit absolument être effectuée pour les femmes de 50 ans et plus. Il s’agit d’une radiographie des seins qui cherche à détecter des problèmes comme les opacités, les micro-calcifications et le cancer en début de formation. Si l’examen révèle une anomalie, des examens complémentaires seront proposés pour établir un diagnostic précis.

Lire aussi => Cancer : les jus de fruits et légumes peuvent-ils guérir ?

Le frottis

Le col de l’utérus doit faire l’objet d’une attention particulière, et ce, dès l’âge de 25 ans. Le frottis consiste en un examen gynécologique où l’on procède au prélèvement de cellules sur le col de l’utérus au fond du vagin après la mise en place d’un spéculum. La procédure ne prend que quelques minutes et le prélèvement est confié à un spécialiste.

Pour les femmes de 25 à 64 ans, le frottis de dépistage doit être effectué idéalement à tous les 3 ans. Les spécialistes estiment que 90% des décès pourraient être évités avec un dépistage effectué plus régulièrement, même pour les femmes vaccinées contre les papillomavirus. En effet, la vaccination ne protège pas contre tous les virus responsables du cancer du col de l’utérus. La vaccination ne représente qu’un complément au dépistage.

L’examen de la peau

L’examen de la peau consiste en un repérage visuel des taches et des grains de beauté qui peuvent être les premiers signes de l’apparition d’un cancer de la peau. Le contrôle chez le dermatologue est important, mais vous pouvez aussi inspecter vous-même votre peau. Il suffit de suivre la règle dite ABCDE : A pour asymétrie, B pour Bords irréguliers, C pour Couleur non homogène, D pour Diamètre et E pour Évolution. Le dermatologue se charge de vérifier de près chaque parcelle de la peau. Cette vérification doit être effectuée chaque année.

Le test Hemoccult

Le test Hemoccult est conçu pour la détection du cancer colorectal, deuxième cause de cancer chez la femme. En cas de résultat positif au test ou si du sang apparaît dans les selles, une coloscopie doit être effectuée. Il s’agit d’un examen de l’intérieur de l’intestin. Un dépistage national est organisé pour les personnes de 50 à 74 ans, tous les deux ans.

Les artères et le cœur

Les affections cardiovasculaires sont encore plus dévastatrices que le cancer chez les femmes pour qui elles représentent la principale cause de décès. Les facteurs de risque sont connus : tabagisme, hypertension artérielle, hypercholestérolémie… Il faut procéder à la mesure de la tension artérielle ainsi qu’à la mesure du taux de cholestérol et de sucre.

La mesure de la tension artérielle s’effectue à l’aide d’un brassard relié à un manomètre. La pression que le sang exerce sur la paroi des artères est mesurée. C’est une façon de surveiller l’hypertension qui peut être responsable des crises cardiaques, des AVC et des insuffisances rénales. Si de l’hypertension est détectée, un traitement et un régime alimentaire adéquat seront proposés.

Bilan sanguin

Le bilan sanguin est aussi très efficace pour dépister des maladies sérieuses liées au cholestérol et aux triglycérides tout comme au taux de glycémie. Vous pouvez lutter contre le diabète à l’aide du dépistage combiné à une certaine hygiène de vie qui comprend une alimentation saine et une dose adéquate d’exercice.

Prévenir l’ostéoporose

Les femmes souffrent couramment d’ostéoporose. Si le mal n’est pas détecté tôt, il peut provoquer des chutes et des fractures. Il est donc important de bien surveiller l’état de vos os. Les os perdent en densité dans les années qui suivent la ménopause. Pour éviter l’ostéoporose ainsi que les fractures qui peuvent en résulter, il faut être doté du capital osseux le plus élevé possible. Une bonne alimentation permet d’obtenir ce capital, tout comme une bonne hygiène de vie et la pratique d’activité physique.

Le dépistage de l’ostéoporose se fait par un entretien à propos de vos antécédents médicaux et de vos habitudes de vie. Un examen radiologique est ensuite effectué pour mesurer la densité des os. Il doit être fait le plus tôt possible pour assurer le succès du traitement. Des médicaments existent aussi maintenant pour prévenir le mal. Une alimentation riche en calcium et une bonne dose d’exercice sont aussi à recommander.

La protection des cinq sens

Veiller à garder vos cinq sens en éveil vous aidera à prolonger votre vie.

La vue

Entre 40 et 50 ans, la vision diminue et il est important de contrôler régulièrement votre vue. Ce contrôle effectué régulièrement permettra aussi de prévenir le glaucome et les cataractes.

L’audition

Un test d’audition appelé audiogramme chez un ORL permet de détecter la baisse de qualité auditive. Des prothèses auditives sauront régler les problèmes d’audition.

Une visite chez le dentiste

Le dentiste saura repérer les éventuelles infections. Les gingivites sont courantes après 50 ans et peuvent être prévenues avec une détection précoce, ce qui améliorera l’état de vos dents. Une infection dentaire qui n’est pas soignée peut s’étendre et causer des problèmes importants.

 

Lire aussi => Comment prendre soin de soi face au stress de la Covid-19 ?

Votre santé est essentielle. Prenez-en soin !

Si vous avez apprécié cet article, et s’il vous a apporté un peu de bien-être, svp laissez-nous quelques mots en commentaire et partagez-le avec vos proches et ami.es. Merci d’avance pour votre bienveillance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page

GRATUIT

 

10 méthodes

pour perdre du

poids après 50 ans

Entrez votre email

et téléchargez votre guide  gratuit !

TOUT DE SUITE !

GRATUIT

10 Méthodes pour perdre

du poids après 50 ans

37 Partages
Partagez37
Tweetez
Partagez
Enregistrer