Alcool - Quelle boisson alcoolisée favorise la graisse viscérale ?

Quel alcool favorise la graisse du ventre ?

L’été arrive, et la consommation d’alcool peut ruiner vos efforts de vouloir révéler une belle silhouette à la plage. Notamment si vous occultez les calories cachées dans un verre.

Happy Quinquas et Seniors vous fait découvrir la boisson alcoolisée la moins calorique.

Étude américaine

Des scientifiques de l’Université de l’Iowa se sont intéressés à la graisse viscérale responsable des maladies cardiovasculaires notamment. Cette graisse du ventre est également coupable de la présence de la petite brioche au ventre qui nous obsède.

Cette étude s’est penchée sur la corrélation entre le rapport taille/poids, l’alimentation, la consommation d’alcool et le mode de vie. Des prélèvements sanguins ont mis en lumière les types d’alcool absorbés et la masse grasse abdominale.

Dites non à la bière

La bière est la boisson alcoolisée la plus néfaste.

Peu importe le type de bière consommé, cette boisson populaire est toujours liée à des élévations importantes de graisse viscérale. La bière est responsable de la prise de poids élevée liée à sa consommation. C’est également un facteur de risque important de développer des maladies cardiovasculaires et d’autres complications de santé.

Évitez les alcools forts et spiritueux

Alcool - Quelle boisson alcoolisée favorise la graisse viscérale ?
Bières et alcools forts sont les plus néfastes

Au même titre que la bière, les alcools spiritueux du genre whisky, vodka, tequila, rhum et liqueurs sont tous aussi néfastes et sont liés à un niveau élevé de graisse corporelle. Ces boissons alcoolisées favorisent l’installation et l’accumulation de graisse viscérale autour des principaux organes tels que le cœur et le foie.

Non seulement elles entraînent un tour de taille trop élevé mais elles augmentent le risque de contracter diverses maladies.

Ne vous privez pas des antioxydants du vin

Contrairement à la bière et aux spiritueux, cette étude a mis en évidence qu’une telle corrélation ne se rencontre pas avec la consommation de vin.

Elle démontre même que, selon le type de vin, cette boisson alcoolisée peut apporter un léger effet protecteur. La consommation de vin rouge -par exemple, est liée à un niveau de graisse viscérale moins élevé. Cela s’explique par la présence dans cette boisson d’antioxydants, notamment des polyphénols.

La consommation modérée de vin blanc, en particulier, est recommandée car elle ne conduit pas à la formation de graisse abdominale. Le vin blanc peut même offrir un avantage pour la santé des quinquas et seniors en garantissant des os plus denses.

Privilégiez les nutriments aux calories vides

Alcool - Quelle boisson alcoolisée favorise la graisse viscérale ?
Le vin blanc est plus riche en nutriments

Contrairement aux bières et aux spiritueux, le vin blanc apporte des nutriments utiles à l’organisme et non des calories vides. Il ne favorise pas l’adipogenèse, c’est-à-dire la formation de cellules graisseuses du tissu adipeux responsable de la prise de poids.

Avec modération

Il est important de bien choisir le type d’alcool que vous consommez et de privilégier une consommation modérée pour éviter la prise de poids et les problèmes de santé. N’oubliez pas que la teneur en alcool pur des boissons servies dans les bars est la même. Qu’il s’agisse d’une bière, d’un verre de vodka, de whisky ou de vin.

La bière et les spiritueux sont les boissons alcoolisées les plus néfastes pour votre santé et pour votre silhouette. Aussi, il vaut mieux se tourner vers le vin, notamment vers le vin blanc.

Les autorités sanitaires françaises déterminent qu’une consommation de 10 verres d’alcool maximum par semaine est raisonnable.

♥ En partageant cet article sur vos réseaux sociaux, vous aidez un proche ou une amie à découvrir ces découvertes. Merci pour votre soutien ♥

Ne manquez pas de lire cet article recommandé  ⇒ Garder la ligne après 50 ans – Comment dois-je m’y prendre ?

Sources scientifiques

Beer, wine, and spirits differentially influence body composition in older white adults
Brittany A. Larsen, Brandon S. Klinedinst, Scott T. Le, Colleen Pappas, Tovah Wolf, Nathan F. Meier, Ye-Lim Lim, Auriel A. Willette
United Kingdom Biobank study – 7 février 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page

GRATUIT

 

10 méthodes

pour perdre du

poids après 50 ans

Entrez votre email

et téléchargez votre guide  gratuit !

TOUT DE SUITE !

GRATUIT

10 Méthodes pour perdre

du poids après 50 ans

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer