Variole du singe - Faut-il encore se protéger ?

Doit-on encore se protéger contre la variole du singe ?

Ecouter cet article
Getting your Trinity Audio player ready...

La variole du singe, également connue sous le nom de monkeypox en anglais, est une maladie virale qui se propage de la même manière que la variole humaine. Même s’il n’y a plus d’activité épidémique en France et dans le monde, le risque n’a pas disparu et la vigilance reste de mise.

Dans cet article, nous allons explorer les risques de la variole du singe et comment vous pouvez vous protéger et protéger vos proches contre cette maladie.

Qu’est-ce que la variole du singe ?

La variole du singe est une maladie virale qui se propage principalement par contact direct avec des animaux infectés, tels que les rongeurs, les singes, les écureuils et les porcs-épics. La contamination peut également se faire en manipulant des échantillons de tissus infectés ou en mangeant de la viande insuffisamment cuite.

Les humains peuvent également contracter la maladie en étant en contact direct avec une personne infectée. Il est également possible d’être contaminé en touchant des surfaces ou des objets infectés tels que les vêtements, la literie, les serviettes de bain ou de toilette, les accessoires de nettoyage, l’électroménager.

Comment reconnaître les symptômes ?

Les symptômes de la variole du singe peuvent varier d’une personne à l’autre. Les symptômes les plus courants rencontrés sont des douleurs musculaires, des maux de tête, de la fièvre et des éruptions cutanées. Les éruptions cutanées peuvent apparaître sur tout le corps et ressemblent à des pustules remplies de pus. Ces pustules peuvent s’ouvrir et se propager à d’autres parties du corps, provoquant des cicatrices permanentes. Ces éruptions cutanées se propagent rapidement et peuvent former des lésions, des plaies ouvertes, des ampoules et des croûtes.

Les personnes atteintes de variole du singe peuvent également avoir des symptômes respiratoires difficiles, telles qu’une toux, une pneumonie ou des difficultés à respirer.

Qui sont les personnes à risque qui peuvent attraper la variole du singe ?

Bien que rare, la variole du singe peut être grave et potentiellement mortelle chez les personnes âgées de plus de 50 ans.

Les personnes qui vivent ou travaillent en étroite collaboration avec des animaux infectés sont plus susceptibles de contracter cette maladie virale.

Les sujets qui ont un système immunitaire affaibli, telles que les personnes atteintes du SIDA, les femmes enceintes ou les transplantés d’organes, peuvent également être davantage susceptibles de contracter la maladie.

Peut-on être gravement malade ou mourir de la variole du singe ?

Oui, la variole du singe peut être grave et potentiellement mortelle chez les personnes âgées de plus de 50 ans.

Les personnes qui ont un système immunitaire affaibli sont également davantage susceptibles de développer une forme grave de la maladie.

Comment la variole du singe se transmet-elle d’une personne à l’autre ?

La variole du singe peut se propager d’une personne à l’autre par contact direct avec les liquides corporels d’une personne infectée, tels que la salive, les gouttelettes respiratoires produites par les éternuements, le sang, les vomissements ou les selles.

Existe-t-il un test pour dépister si j’ai la variole du singe ?

Oui, un test sanguin peut être effectué pour dépister la présence du virus de la variole du singe.

Comment s’en protéger et protéger ses proches ?

La meilleure façon de se protéger contre la variole du singe est d’éviter tout contact direct avec des primates et des animaux infectés, qu’ils soient sauvages ou en captivité. Si vous êtes amené à entrer en contact avec des animaux contaminés, il est recommandé de porter des vêtements de protection et des gants en latex.

Cette maladie étant très contagieuse, il est particulièrement important de se laver fréquemment les mains avec de l’eau et du savon.

Vous devez régulièrement rester informé de la propagation de la maladie dans votre région et suivre les consignes des autorités sanitaires. En cas d’apparition de cas de variole du singe dans votre région, il est recommandé d’éviter les endroits où la maladie est présente et de limiter les déplacements.

Y’a-t-il un vaccin contre la monkeypox ?

Il n’y a pas de vaccin spécifique contre la variole du singe, mais les personnes à risque peuvent bénéficier de la vaccination contre la variole.

Si vous présentez des symptômes de la variole du singe ou si vous êtes un cas contact, il est important de consulter un médecin immédiatement.

Voici un autre article à lire sur mon blogPas d’augmentation du risque cardiovasculaire avec le vaccin ARN messager

Que faire en cas de symptômes apparents ou si je suis un cas contact ?

Si vous présentez des symptômes de la variole du singe, tels que de la fièvre, des maux de tête et une éruption cutanée, il est important de consulter un médecin immédiatement.

Si vous êtes un cas contact, c’est-à-dire que vous avez été en contact avec une personne infectée par le virus de la variole du singe, il est recommandé de surveiller votre état de santé et de consulter un médecin si vous présentez des symptômes.

Quels sont les soins médicaux à faire si on a la variole du singe ?

En plus des médicaments visant à soulager les symptômes de la maladie, tels que la fièvre et la douleur, il existe un traitement antiviral appelé Tecovirimat ou TPOXX.

Dans certains cas, une hospitalisation peut être nécessaire pour surveiller l’état de santé du patient et prévenir les complications.

Les risques d’avoir la variole du singe sont-ils plus élevés si on a été infecté par le virus de la Covid-19 ?

Il n’y a pas de preuve que les personnes qui ont été infectées par le virus de la Covid-19 sont plus susceptibles de contracter la variole du singe. Cependant, il est important de continuer à suivre les mesures préventives pour éviter la propagation de la Covid-19, car cela peut contribuer à réduire le risque de contracter d’autres maladies.

Que sait-on de la variole du singe et l’activité sexuelle ?

Bien que le virus de la variole du singe puisse être transmis par contact direct avec des fluides corporels infectés, il n’y a pas de preuve qu’il puisse être transmis par voie sexuelle. Cependant, il est recommandé d’utiliser des préservatifs.

Les enfants peuvent-ils être contaminés par la variole du singe ?

Les enfants peuvent attraper la variole du singe s’ils sont en contact direct avec une personne qui présente des symptômes. Les données des pays précédemment touchés montrent que les enfants sont généralement plus sujets aux formes graves de la maladie que les adolescents et les adultes.

Si j’ai déjà eu la variole du singe par le passé, puis-je l’attraper de nouveau ?

En l’état actuel des données recueillies, rien ne permet de savoir si une immunité est véritablement acquise après une infection par la variole du singe. Et quelle en est la durée.

Quelques rares cas de deuxième infection ont été signalés. Même si vous avez déjà été infecté par le virus de la variole du singe par le passé, vous devez absolument éviter d’être infecté à nouveau.

Si vous avez déjà été infecté par la variole du singe une première fois, et qu’un membre de votre famille est contaminé, vous devez protéger les autres occupants de votre foyer en devenant le soignant désigné. En effet, vous êtes plus susceptible que les autres d’avoir une certaine immunité. Cependant, vous devez toujours prendre toutes les précautions pour éviter d’être infecté.

Quels sont les pays du monde touchés par la variole du singe en 2023 ?

Arrivée en France au début du mois de mai 2022, la variole du singe a atteint son pic épidémique entre fin juillet et le début du mois d’août de la même année.

Avec 29.933 cas confirmés au 6 février 2023, les États-Unis d’Amérique arrivent en tête des pays les plus touchés par cette maladie virale. Le Brésil recense 10.758 cas, suivi de l’Espagne avec 7.528 cas et de la France avec 4.128 cas confirmés.

L’OMS constate aujourd’hui une baisse durable du nombre de cas dans le monde depuis l’état d’urgence émise en juillet 2022. Actuellement, le nombre de nouveaux cas en France est de 20 à 60 par jour contre 800 à 1.000 pendant le pic épidémique.

 

 En partageant cet article sur vos réseaux sociaux, vous aidez un proche ou une amie à apprendre à se protéger contre la variole du singe. Merci pour votre soutien.

Ne manquez pas de lire cet article recommandé ⇒ Épidémie de grippe – Les précautions à prendre

 

Image de cet article © Shutterstock

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut

GRATUIT

 

10 méthodes

pour perdre du

poids après 50 ans

Entrez votre email

et téléchargez votre guide  gratuit !

TOUT DE SUITE !

GRATUIT

10 Méthodes pour perdre

du poids après 50 ans

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer