La dépression saisonnière est un trouble affectif lié au manque de lumière naturelle et survient souvent en automne ou en hiver.

Comment faire face et prévenir la dépression saisonnière ?

La dépression saisonnière ou trouble affectif saisonnier est un mal qui touche une personne sur cinq chaque année. Elle est liée au manque de lumière naturelle et elle survient souvent en automne ou en hiver.

Les personnes atteintes de cette pathologie ont de la difficulté à mener leurs activités habituelles, car elles disposent souvent d’une humeur triste, d’un état de fatigue chronique, d’un manque d’initiative, d’un manque de concentration, d’un degré plus élevé de stress, d’un sentiment de dévalorisation et d’idées noires, voire même d’idées suicidaires.

Voyons dans cet article comment faire face et prévenir la dépression saisonnière.

Consacrer du temps pour s’aérer

La dépression saisonnière est un trouble affectif lié au manque de lumière naturelle et survient souvent en automne ou en hiver.
Une escapade en plein air est recommandée

Pour lutter contre la dépression saisonnière, il faut consacrer une partie de son temps quotidien pour s’aérer. Comme expliquée plus haut, la principale cause de cette maladie est le manque de lumière naturelle. Du coup, il faut donc sortir de chez soi et s’exposer à la lumière du soleil au moins une heure par jour.

D’ailleurs, d’après les chercheurs, la lumière extérieure joue un rôle très important dans la régulation de l’horloge biologique interne et elle contribue également à l’équilibre psycho-physique de l’homme car elle est chargée d’ions négatifs. A défaut de sortir, il faut songer à laisser entrer la lumière chez soi en tirant par exemple les rideaux ou en installant plusieurs miroirs dans les pièces pour accroître les sensations lumineuses.

Faire du sport en extérieur

La dépression saisonnière est un trouble affectif lié au manque de lumière naturelle et survient souvent en automne ou en hiver.
A vous de choisir l’activité qui vous convient : vélo, marche, natation, golf…

L’autre moyen de faire face et de prévenir la dépression saisonnière aussi est de faire du sport ou des activités physiques en extérieur. Cela permet en effet d’oxygéner corps et esprit et cela peut aussi renforcer les défenses immunitaires.

Il y a lieu de noter qu’il n’y a pas besoin d’être un grand sportif pour réaliser ce genre d’activités, faire de la marche 15 à 30 minutes par jour est déjà très bénéfique. De plus, cela aide à brûler les graisses, à muscler la sangle abdominale et à augmenter le niveau d’énergie.

Réaliser une cure de luminothérapie

Par ailleurs, il est aussi conseillé de réaliser une cure de luminothérapie quand la dépression saisonnière est déjà installée. Cette thérapie consiste à s’exposer à une lumière artificielle, notamment à une lumière blanche de grande intensité durant au moins 30 minutes par jour, de préférence tous les matins, pour réduire les symptômes occasionnés par le manque de lumière naturelle.

Et pour se réveiller tout en douceur et pour booster le moral dès le matin, il faut s’équiper d’un réveil simulateur d’aube qui reproduit la lumière du jour naissant. Il convient de préciser que ce dispositif éclaire petit à petit la chambre à coucher et peut diffuser différentes couleurs dont le rouge, l’orange et le jaune quelques minutes avant le déclenchement de l’alarme.

Rester en activité et planifier ses journées

Pour prévenir la dépression saisonnière, il ne faut pas rester chez soi, ni s’isoler dans une pièce. Il faut plutôt rester en activité et planifier ses journées. Si possible, il faut organiser de temps en temps de petites sorties entre proches ou entre amis et il faut participer à des activités intéressantes : sports collectifs, activités créatives et autres loisirs.

Mis à part cela, il faut également prévoir des tâches à faire pour chaque heure de la journée. Il faut par exemple se préparer pour être prêt à partir à 8 heures du matin. Puis, il faut arriver à l’heure au bureau ou à l’école et il faut aussi fixer des heures précises pour les repas et les petites pauses.

Consommer des aliments riches en oméga 3 et en magnésium

Côté alimentation, il faut faire le plein d’oméga 3 et de magnésium car ces nutriments sont indispensables à l’équilibre émotionnel et à l’optimisation de l’énergie. Parmi les aliments les plus riches en oméga 3, il y a lieu de citer les poissons tels que la sardine, le hareng, le saumon, le foie de morue, l’anchois et le maquereau.

Puis, il y a aussi les huiles comme l’huile de lin, l’huile de soja, l’huile de noix, l’huile de colza et l’huile de germe de blé. Et il ne faut pas oublier les fruits à coque de type amandes, pistaches et noisettes ainsi que les œufs, les légumes verts et la viande provenant des animaux élevés en plein air.

Pour ce qu’il en est des aliments riches en magnésium, il y a lieu d’énumérer les céréales complètes, le chocolat noir, les fruits oléagineux, les légumes verts, les bananes et les eaux minérales. En cas de carence en oméga 3 ou en magnésium, il n’y a pas du tout de mal à consommer des compléments alimentaires, mais il faut bien se renseigner sur sa posologie.

Faire le plein de vitamine D

Il est également important de pallier les carences en vitamine D en exposant bras et visage 10 à 15 minutes par jour au soleil ou en consommant des aliments du genre : saumon, maquereau, sardine, thon, hareng, anguille, caviar, anchois, huile de foie de morue, jaune d’œuf ou foie de veau.

Et il faut savoir préparer ces plats pour qu’ils aident vraiment à faire le plein de vitamine D. Le saumon, par exemple, doit être cuit au four ou à la vapeur et le thon doit être du thon frais ou du thon en conserve. Le hareng, quant à lui, doit être fumé et le jaune d’œuf doit être cru.

Prendre du millepertuis

Pour finir, il est à savoir enfin que le millepertuis est une herbe très réputée pour ses effets antidépresseurs. Il est souvent utilisé pour lutter contre l’insomnie, pour soulager des troubles obsessionnels compulsifs et pour atténuer les douleurs musculaires. Mais il agit aussi efficacement sur le système nerveux, notamment sur les neuromédiateurs impliqués dans la gestion de l’humeur. C’est pourquoi il est classé parmi les meilleurs antidépresseurs naturels.

Dans les pharmacies et dans certains magasins diététiques, il est disponible sous forme d’infusion, de gélules et d’huile essentielle. Mais il ne doit être consommé qu’après consultation d’un médecin, puisque seul ce dernier peut déterminer sa posologie en fonction des symptômes.

Quoi qu’il en soit, un traitement minimal de 6 semaines est souvent prescrit pour constater les améliorations et des contre-indications peuvent exister puisque qui dit naturel ne dit pas forcément anodin. Aussi, il y a lieu de soulever que le millepertuis n’est pas indiqué en cas de dépression sévère. En fait, il n’est efficace que pour traiter la dépression saisonnière.

Lire aussi => Quinqua en forme – Grignoter et perdre du poids, c’est possible

« Le changement n’est pas seulement nécessaire à la vie, il est la vie. Et, par conséquent, vivre c’est s’adapter. » Alvin Toffler

Si vous avez apprécié cet article, et s’il vous a apporté un peu de réconfort, svp laissez-nous quelques mots en commentaire et partagez-le avec vos proches et ami.es. Merci d’avance pour votre bienveillance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page
9 Partages
Partagez9
Tweetez
Partagez
Enregistrer