Les apnées du sommeil ne doivent pas être négligés. Quels sont les risques pour notre santé ?

Tout savoir sur l’apnée du sommeil

Avec les années, les quinquas et seniors sont exposés à la possibilité de faire des apnées de sommeil. Le docteur Wulleman, interniste-pneumologue en Belgique, parle même d’épidémie mondiale. Face à ce problème, il a mis en place un projet-pilote pour lutter plus efficacement contre l’apnée du sommeil.

Et si vous souffriez vous aussi de ce trouble du sommeil ?

Qu’est-ce que l’apnée du sommeil ?

L’apnée du sommeil se manifeste au niveau des voies aériennes supérieures par une interruption partielle ou totale du flux aérien. Respirer par la bouche peut trahir le trouble respiratoire nocturne. Le ronflement annonce souvent que la respiration nasale est perturbée et qu’il y a possibilité de syndrome d’apnées du sommeil (SAS).

Lorsque la respiration nocturne est perturbée, le taux d’oxygène sanguin diminue et une alerte est lancée au cerveau, qui réagit en changeant le stade de sommeil. Des réveils très brefs, d’environ 10 secondes, ont alors lieu à répétition sans que l’on s’en rende compte. Ces micro-éveils produisent tout de même de la fatigue et de la somnolence diurne.

L’apnée du sommeil serait due à la sédentarité croissante responsable de surcharge pondérale et d’obésité. Ces dernières causeraient une infiltration de tissus graisseux dans les structures des voies aériennes. Chez les personnes non obèses, son origine peut remonter à la petite enfance, notamment aux mauvaises habitudes nutritionnelles (succion du pouce, pas ou peu d’allaitement maternel, biberon, tétine). Ces situations peuvent entraîner une déformation dentaire nécessitant un appareil orthodontique, une malformation faciale avec assèchement des muqueuses, des végétations, une hypertrophie des amygdales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page
13 Partages
Partagez13
Tweetez
Partagez
Enregistrer